Browsing Tag

blended learning

Innovation - Digital

Learning Community Manager : un nouvel allié pour la formation

22 octobre 2019
Learning community manager, l'allier de la formation

Learning Community Management ou LCM, voyons de quoi il s’agit et d’où vient cette tendance. Dans la langue de Molière, on parlera plutôt d’animateur de communautés d’apprenants. Il s’agit d’une fonction émergente dans l’écosystème de la formation. Alors, tendance éphémère ou réelle évolution dans la manière de conduire la formation en entreprise ?

 

Learning Community Manager : une réponse aux difficultés d’engagement des apprenants

Le premier facteur qui peut expliquer l’apparition de cette nouvelle tendance est le contexte actuel et l’évolution de la formation professionnelle. La digitalisation de la formation ne se déroule pas comme on aurait pu l’imaginer il y a 20 ans. Pas de disparition du présentiel, pas d’hégémonie du formateur virtuel. Dans la réalité, si la consommation du digital learning évolue, elle peine encore à capter toute l’attention et l’engagement durable des apprenants… Un chiffre illustre à lui seul la difficulté d’insuffler une culture autonome de Digital Learning : 80 % des apprenants ne vont pas au bout d’un MOOC.  Le taux de complétion (pourcentage d’individus qui finissent une session de Digital Learning) et à l’inverse celui de décrochage restent une préoccupation majeure des responsables formation.

Enfin, la réforme de la formation professionnelle intervenue en 2018, induit une autre évolution : la formation est dorénavant pilotée par les apprenants eux-mêmes en autonomie. Cette tendance à deux conséquences : la formation est de moins en moins poussée et « exigée » par l’entreprise mais de plus en plus laissée au choix et à l’organisation de l’apprenant lui-même. La seconde conséquence collatérale est liée à la priorisation de la formation : étant de moins en moins obligatoire, les apprenants se désengagent plus facilement d’une formation, présentielle ou à distance, même demandée en amont, pour des priorités professionnelles qui prennent le pas sur l’acte de formation.

 

Le rôle du Learning Community Manager : créer du lien pour donner envie

L’arrivée de cette nouvelle fonction dérivée des Community Managers apporte une réponse à un nouveau besoin : animer une communauté apprenante pour créer un lien, une guidance et une émulation des apprenants aussi bien dans les phases de formations présentielles, qu’à distance.

En effet, la nouvelle configuration de la formation professionnelle nécessite de recréer un lien entre l’individu et son parcours de formation. Même si l’individu est toujours aussi sensible à l’intérêt de développer ses compétences, les priorités multiples, les injonctions émises par les différents acteurs dénouent le lien indispensable à un engagement prioritaire dans une logique de formation.

On est passé de la formation à distance à une distance de la formation, rendant plus complexe l’engagement en formation. Le besoin des apprenants et de l’organisation est donc de recréer du lien. Il ne s’agit pas de réinstaurer une injonction RH comme cela a pu être le cas dans le passé (on m’a imposé cette formation).

Le rôle du Learning Community Manager consiste à animer une communauté d’apprenants -les personnes engagées dans un processus de formation- afin de leur apporter le soutien, l’appui, le challenge et le suivi nécessaire pour optimiser leur investissement et leurs temps de formation.

Le Learning Community Manager occupe ainsi une place charnière, un rôle d’interface, de médiateur entre les différents acteurs qui composent un dispositif de formation.

 

La mission principale du Learning Community Manager : coordinateur des apprentissages et des apprenants

Sa mission couvre plusieurs objectifs :

  • Créer l’envie, faire vivre le sens et la cohérence des parcours de formation.
  • Tutorer les apprentissages, à distance mais également dans les phases présentielles.
  • Délivrer des contenus complémentaires pour alimenter les apprenants au regard de leurs besoins.
  • Challenger les apprenants pour susciter un vrai engagement dans les différentes étapes de leur formation (en amont, pendant, en intersessions, comme en aval de la formation).
  • Créer le lien entre les différents acteurs de la formation (RH et formation, managers d’apprenants, l’apprenant lui-même, les organismes de formation, le réseau des apprenants).
  • Réaliser des bilans pour aider à consolider les apprentissages, guider les apprenants dans une logique de progression voire de certification des acquis.
  • Proposer des évolutions dans la dynamique des parcours et de leur animation (social learning, animation de communauté, évènements…)

 

A l’instar des formateurs, le Learning Community Manager est donc un facilitateur d’apprentissage et de coordination des apprentissages. En cela, il est aujourd’hui un allié précieux pour tous les acteurs de la formation professionnelle : il est le facilitateur au service de l’apprenant, le coordinateur au service des communautés d’apprenants, l’optimiseur des investissements formatifs au service des entreprises, l’accompagnateur de la logique de parcours de compétences souhaité par le législateur dans sa loi « avenir professionnel ».

Pédagogie

Université d’entreprise et expérience apprenant, comment mobiliser vos collaborateurs ?

12 février 2019
Université d'entreprise expérience apprenant

On constate une grande diversité ainsi qu’une richesse de l’offre de formation et pourtant, il est toujours difficile de mobiliser les salariés, de les rendre proactifs dans la construction de leur parcours d’apprentissage. D’où un absentéisme important, ou encore des désistements de dernière minute. L’Université d’entreprise, en tant que conceptrice de parcours de formation, a donc un rôle majeur à jouer pour accompagner le développement de compétences « autrement » et rendre les salariés acteurs de leur vie professionnelle.

Cinaps a imaginé 6 étapes que nous espérons inspirantes, pour vous aider à designer un parcours apprenant qui donne envie.

 

 

Université d’entreprise, prendre soin du capital humain

 

  • L’université d’entreprise est un lieu d’apprentissage prônant une pédagogie innovante et active. Elle est en soi un espace de liberté et de créativité.

 

  • De par l’offre de formation qu’elle propose, elle engendre une grande diversité des talents, laissant à chacun ses marges de manœuvre et ainsi la possibilité d’un accompagnement personnalisé.

 

  • L’université d’entreprise est un levier de mobilisation: elle sait donner de la valeur-ajoutée à la formation, et rend les salariés actifs, plus impliqués dans leur choix de formation.

 

  • Elle favorise des expériences de formation qui répondent à des besoins ciblés et génèrent des émotions positives, sources de motivation.

 

  • L’université d’entreprise choisit des solutions digitales adaptées aux nouveaux usages et aux contraintes de l’apprenant.

 

 

Université d’entreprise, concevoir des dispositifs engageants

 

Cinaps accompagne les universités d’entreprise à imaginer des dispositifs blended intelligents qui placent l’apprenant au cœur. Voici en 6 étapes comment explorer les besoins en formation des apprenants et designer un parcours d’apprentissage innovant et engageant. Une solution imaginée par Cinaps et Aptilink, inspirée du Design Thinking. Université d'entreprise et parcours apprenant

Pédagogie

L’expérience apprenant : un Workshop hors du commun

7 décembre 2018
Morning expérience apprenant

La preuve en 7 points

 

Dernièrement, Cinaps et Aptilink s’associaient pour proposer un événement pour Booster l’expérience apprenant. Les Mornings sont un concept de petits-déjeuners ouverts aux entreprises, qui se veulent volontairement décalés dans leur format, permettant d’échanger sur les sujets RH du moment et de demain. Ce dernier Morning a pris une fois encore l’apparence d’un atelier créatif et immersif. Il semblerait que nos invités soient repartis séduits. Alors quelles sont les raisons de cette bonne humeur ?

 

1- Une expérience à vivre où le format conférence est banni. 

Une rencontre parfaitement rythmée par nos consultants facilitateurs : répartis en groupes, nos invités naviguent dans les différents espaces dédiés à cette expérience. L’AMPHI pour cadrer les étapes du parcours, les ESPACES INTERVIEWS pour explorer les besoins des apprenants, LE HUB pour donner un cadre d’action stratégique (stratégie de formation et objectifs stratégiques) et expliquer les modalités mises à disposition. Enfin l’ESPACE DESIGN pour restituer et visualiser les parcours designés.
Ces moments en intelligence collective sont fertiles, vivants, parfois drôles et accélérateurs d’échanges.

 

Morning Cinaps Experience apprenant   Morning Cinaps Experience apprenant

 

 

Morning Cinaps Experience apprenant2- L’apprenant au cœur du dispositif.

Nos invités questionnent « in real life » des personas. Les consultants Cinaps et Aptilink se mettent dans la peau de 3 personas et surprennent leur public par un jeu d’acteur original. Sous leurs yeux, l’apprenant devient plus encore co-acteur de son développement de compétences.

Le groupe identifie les besoins et les enjeux de l’interaction des personas avec leur entreprise.

 

3- Un Morning qui fait la part belle à la visualisation pour retenir l’essentiel.

Les étapes d’exploration et de scénarisation du parcours apprenant sont retranscrites graphiquement par notre facilitatrice graphique. Au final, un rendu XXL sur une fresque restituant la variété et la richesse des solutions proposées par les groupes.

 

Morning Cinaps Experience apprenant .  Morning Cinaps Experience apprenant

 

4- Deux heures d’apprentissage et d’innovation entre pairs.

Des échanges structurés qui favorisent l’émergence d’idées et de solutions pour créer une véritable expérience apprenant, dans une dynamique collaborative et de partage de connaissances et d’expériences venues d’horizons professionnels divers.

 

Morning Cinaps Experience apprenant

 

5- Des ressources « modalités » à disposition pour un parcours Blended optimisé.

Cinaps et Aptilink ouvrent un large spectre de modalités d’apprentissage mixtes, à la fois en présentiel (Séance de Codéveloppement, Workshop collaboratif, Coaching d’équipe, Learning expedition, Quizz d’auto-positionnement…) et en e-learning (Learning game, Série web, Micro-learning, Communauté de pratiques, Vidéo interactive…). Présentées sous forme de fiches, ces modalités sont placées sur le Parcours Design. Ainsi chaque groupe conçoit un parcours individualisé en réponse aux besoins de son persona et aux objectifs stratégiques de l’Entreprise.

 

Morning Cinaps Experience apprenant

 

6- Une méthodologie facile à mettre en pratique.

DRH, Responsable formation ou Responsable du Digital Learning, comment faire pour construire un parcours basé sur l’expérience utilisateur ? Nos 6 étapes pour créer un parcours engageant et générateur de satisfaction.

 

7- Un état d’esprit

Empreint de générosité, d’ouverture, d’enthousiasme et d’enchantement.

Dans un même état d’esprit, n’hésitez pas à contacter Christophe Rodet au 01 39 21 02 22 pour faire vivre cette expérience au sein de votre équipe et ainsi booster l’expérience et l’enchantement de vos apprenants.

Innovation - Digital

La formation présentielle est-elle devenue vintage ?

23 mai 2017

 

Bien décidée à rester à la page en matière d’innovation pédagogique, je participais, il y a quelques semaines, à un séminaire sur la thématique de « la Formation de demain ». J’étais fin prête à découvrir les dernières tendances des solutions digitales en formation, au royaume du « learning » – mobile learning, rapid learning, social learning, learning analytics… – et du « virtuel » – classes virtuelles, réalité virtuelle, etc.

Adepte des dispositifs de blended learning, mixant capsules numériques et formations présentielles, j’étais cependant consciente que les pratiques au sein des entreprises sont encore très hétérogènes en la matière. J’étais donc impatiente d’échanger sur l’avènement de la révolution numérique au sein des dispositifs de développement des compétences.

 

Le must du must de l’innovation pédagogique…

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je réalisais que, pour les intervenants et témoins de ce séminaire, la formation dite « classique », c’est à dire la norme en matière d’apprentissage, était le full digital, autrement dit la formation entièrement numérisée, à distance, individualisée et asynchrone ! Je découvrais que la grande nouveauté de demain, l’innovation pédagogique qui allait faire toute la différence serait, je vous le donne en mille, la ré-introduction (pas trop quand même) de la formation présentielle dans les parcours de développement !

La formation présentielle apporterait ce petit plus à l’expérience utilisateur, ce côté limite désuet et retro, synonyme de charme et élégance…. Bref, osons le dire, la formation présentielle serait devenue vintage, le must du must, la fashion tendance que seuls les privilégiés de la jet set de la formation pourraient comprendre.

Et comme pour toute tendance naissante, j’assistais aux étranglements de ses détracteurs, des responsables formation choqués à l’idée de devoir réintroduire du présentiel dans leurs dispositifs de formation (« mais les utilisateurs ne viendront jamais, ils ne peuvent pas se permettre de perdre autant de temps »). Notons d’ailleurs que dans cet univers, l’apprenant ne s’appelle plus le participant ou le stagiaire mais l’utilisateur (sic !), avec les logiques consuméristes que cela implique.

Je dois bien avouer que cette expérience, bien que troublante, fut passionnante. Tout d’abord, c’était bien la première fois que je me sentais old fashioned en matière de formation. Mais le plus cocasse était que nous étions finalement tous d’accord pour défendre l’idée selon laquelle le blended learning, combinant des modalités d’apprentissage polymorphes, était le modèle pédagogique le plus pertinent.

 

Une question de point de vue

Mais si, pour les uns, dont je fais manifestement partie, le blended learning passe par l’introduction du digital dans les dispositifs de formation, pour un parcours de développement des compétences au final plus efficace, car plus individualisé, plus ludique, plus réactif… Pour d’autres, le blended learning passe par la réintroduction du présentiel au sein de parcours entièrement digitaux, pour la richesse de l’échange, les vertus du « monde réel » et du « temps pour se poser ».