Innovation - Digital

Learning Community Manager : un nouvel allié pour la formation

22 octobre 2019
Learning community manager, l'allier de la formation

Learning Community Management ou LCM, voyons de quoi il s’agit et d’où vient cette tendance. Dans la langue de Molière, on parlera plutôt d’animateur de communautés d’apprenants. Il s’agit d’une fonction émergente dans l’écosystème de la formation. Alors, tendance éphémère ou réelle évolution dans la manière de conduire la formation en entreprise ?

 

Learning Community Manager : une réponse aux difficultés d’engagement des apprenants

Le premier facteur qui peut expliquer l’apparition de cette nouvelle tendance est le contexte actuel et l’évolution de la formation professionnelle. La digitalisation de la formation ne se déroule pas comme on aurait pu l’imaginer il y a 20 ans. Pas de disparition du présentiel, pas d’hégémonie du formateur virtuel. Dans la réalité, si la consommation du digital learning évolue, elle peine encore à capter toute l’attention et l’engagement durable des apprenants… Un chiffre illustre à lui seul la difficulté d’insuffler une culture autonome de Digital Learning : 80 % des apprenants ne vont pas au bout d’un MOOC.  Le taux de complétion (pourcentage d’individus qui finissent une session de Digital Learning) et à l’inverse celui de décrochage restent une préoccupation majeure des responsables formation.

Enfin, la réforme de la formation professionnelle intervenue en 2018, induit une autre évolution : la formation est dorénavant pilotée par les apprenants eux-mêmes en autonomie. Cette tendance à deux conséquences : la formation est de moins en moins poussée et « exigée » par l’entreprise mais de plus en plus laissée au choix et à l’organisation de l’apprenant lui-même. La seconde conséquence collatérale est liée à la priorisation de la formation : étant de moins en moins obligatoire, les apprenants se désengagent plus facilement d’une formation, présentielle ou à distance, même demandée en amont, pour des priorités professionnelles qui prennent le pas sur l’acte de formation.

 

Le rôle du Learning Community Manager : créer du lien pour donner envie

L’arrivée de cette nouvelle fonction dérivée des Community Managers apporte une réponse à un nouveau besoin : animer une communauté apprenante pour créer un lien, une guidance et une émulation des apprenants aussi bien dans les phases de formations présentielles, qu’à distance.

En effet, la nouvelle configuration de la formation professionnelle nécessite de recréer un lien entre l’individu et son parcours de formation. Même si l’individu est toujours aussi sensible à l’intérêt de développer ses compétences, les priorités multiples, les injonctions émises par les différents acteurs dénouent le lien indispensable à un engagement prioritaire dans une logique de formation.

On est passé de la formation à distance à une distance de la formation, rendant plus complexe l’engagement en formation. Le besoin des apprenants et de l’organisation est donc de recréer du lien. Il ne s’agit pas de réinstaurer une injonction RH comme cela a pu être le cas dans le passé (on m’a imposé cette formation).

Le rôle du Learning Community Manager consiste à animer une communauté d’apprenants -les personnes engagées dans un processus de formation- afin de leur apporter le soutien, l’appui, le challenge et le suivi nécessaire pour optimiser leur investissement et leurs temps de formation.

Le Learning Community Manager occupe ainsi une place charnière, un rôle d’interface, de médiateur entre les différents acteurs qui composent un dispositif de formation.

 

La mission principale du Learning Community Manager : coordinateur des apprentissages et des apprenants

Sa mission couvre plusieurs objectifs :

  • Créer l’envie, faire vivre le sens et la cohérence des parcours de formation.
  • Tutorer les apprentissages, à distance mais également dans les phases présentielles.
  • Délivrer des contenus complémentaires pour alimenter les apprenants au regard de leurs besoins.
  • Challenger les apprenants pour susciter un vrai engagement dans les différentes étapes de leur formation (en amont, pendant, en intersessions, comme en aval de la formation).
  • Créer le lien entre les différents acteurs de la formation (RH et formation, managers d’apprenants, l’apprenant lui-même, les organismes de formation, le réseau des apprenants).
  • Réaliser des bilans pour aider à consolider les apprentissages, guider les apprenants dans une logique de progression voire de certification des acquis.
  • Proposer des évolutions dans la dynamique des parcours et de leur animation (social learning, animation de communauté, évènements…)

 

A l’instar des formateurs, le Learning Community Manager est donc un facilitateur d’apprentissage et de coordination des apprentissages. En cela, il est aujourd’hui un allié précieux pour tous les acteurs de la formation professionnelle : il est le facilitateur au service de l’apprenant, le coordinateur au service des communautés d’apprenants, l’optimiseur des investissements formatifs au service des entreprises, l’accompagnateur de la logique de parcours de compétences souhaité par le législateur dans sa loi « avenir professionnel ».

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Tweetez
Partagez
+1
Partagez