Browsing Tag

injonctions

Leadership

DRIVERS : accompagnez vos collaborateurs à dépasser leurs messages contraignants

9 janvier 2018
Driver Sois fort !

Rappelez-vous, nous avions abordé, sur ce blog, les 5 Drivers identifiés par Taïbi Kahler, psychologue américain. Les Drivers sont avant tout des croyances dynamisantes, mais peuvent parfois, dans des situations de stress, devenir des messages contraignants. Pour accompagner vos collaborateurs à dépasser leurs messages contraignants, il est important de comprendre ce qui leur fait peur et ce qu’ils ne s’autorisent pas. Alors, vous pourrez les aider à débloquer la situation. Dans tous les cas, ce serait une erreur que de vouloir leur faire la morale. Cela reviendrait à les mettre en situation de stress et à renforcer leurs drivers.

Voici nos conseils, pour développer une relation constructive avec votre équipe. Comment passer du message contraignant au message positif ? Quelles attitudes privilégier pour optimiser le management des hommes ?

 

Accompagner le « Fais plaisir »

Il a peur de décevoir, de ne pas être bien vu. Il craint le conflit :

  • Ce qui renforcerait le message : valoriser ou utiliser sa gentillesse, sa disponibilité.
  • Comment débloquer la situation : le Fais plaisir n’ose pas faire ce qu’il aime. Il faut l’aider à trouver ses motivations et à se centrer sur celles-ci : « Oui mais toi, tu as envie de quoi ? ».
  • Alors, on peut : le faire réfléchir sur le « comment faire », seul et sans être dépendant des autres. A la question « Qu’en penses-tu », répondre par « Et toi ? ».
  • Attitudes à privilégier : mettre à l’aise et rassurer. Valoriser tout ce qui n’est pas du « fais plaisir ». Lui porter considération et respect. Le prendre au sérieux.

 

Accompagner le « Sois parfait »

Il a peur de mal faire, de l’erreur. Il blinde tout jusque dans les moindres détails :

  • Ce qui renforcerait le message : le lancer directement dans l’action sans éléments précis.
  • Comment débloquer la situation : lui apporter les précisions dont il a besoin : où il va, avec quels moyens, dans quels délais, et quelles sont nos exigences exactes (éviter la sur-qualité).
  • Alors, on peut : veiller à sa gestion du temps et des priorités. Trancher régulièrement. Savoir dire STOP ! quand il va trop loin dans le détail ou qu’il fait de la sur-qualité.
  • Attitudes à privilégier : ne pas lui demander de détails ou de précision. Ne pas le valoriser quant il va au-delà des exigences et lui rappeler le coût de la sur-qualité. Etre réservé et sérieux.

 

Accompagner le « Fais effort »

Il a peur de réussir sans effort. Il ne s’autorise ni la prise de recul, ni le plaisir :

  • Ce qui renforcerait le message : valoriser sa complexité et son acharnement.
  • Comment débloquer la situation : Il a du mal à passer à l’acte. On peut le provoquer avec humour : « J’ai un projet pour toi mais ça m’étonnerait que tu oses prendre cette initiative ».
  • Alors, on peut : le laisser exprimer sa plainte ou sa colère avant de passer à l’action. Le renvoyer à l’efficience (investissement/résultat). Etre directif dans le suivi de ses actions.
  • Attitudes à privilégier : être informel, direct, chaleureux et le moins solennel possible. Ne pas hésiter à faire de l’humour. Vérifier qu’il a fini une chose avant d’en commencer une autre.

 

Accompagner le « Sois fort »

Il a peur d’être dépassé et ne s’autorise pas à montrer ce qu’il pense et ressent :

  • Ce qui renforcerait le message : lui confier des missions impossibles, en solitaire.
  • Comment débloquer la situation : se situer au niveau des actes concrets, pour sortir du « bluff ». Lui proposer des actions organisées et ne pas le laisser partir seul dans ses réflexions.
  • Alors, on peut : lui demander comment il va faire, vérifier avec lui qu’il a le temps, les moyens, les compétences. Lui demander d’exprimer ses craintes et le faire travailler en équipe.
  • Attitudes à privilégier : être calme et organisé. Dire clairement ce que l’on veut. Expliquer l’utilité des choses. Lui faire établir un plan de travail. Demander des engagements écrits.

 

Accompagner le « Dépêche-toi »

Il a toujours peur de manquer de temps, et doit toujours être dans l’action :

  • Ce qui renforcerait le message : lui confier les choses au dernier moment, ne pas anticiper.
  • Comment débloquer la situation : lui confier des projets avec une marge de temps suffisante et valoriser tout autant le temps de la réflexion que celui de l’action.
  • Alors, on peut : lui demander de planifier, d’organiser, d’analyser. Lui proposer des choix avec avantages et inconvénients. Lui donner des indications sur le temps dont il dispose.
  • Attitudes à privilégier : être clair et simple. Aller à l’essentiel. Se concentrer sur le court terme (on avancera sur le reste plus tard).